Réticulation de l’EVA

L’encapsulant le plus largement utilisé est l’EVA (copolymère éthylène vinyle acétate), non seulement pour sa haute résistivité électrique, ses faibles températures de fusion et de polymérisation, sa faible absorption d’eau, mais également pour ses propriétés de transmission optique. Comme la réaction de polymérisation est irréversible, le traitement thermique de l’encapsulation des cellules photovoltaïques est crucial.
La qualité et la durée de vie des modules/panneaux photovoltaïques dépendent de ce procédé de fabrication.
Dans cet exemple, l’analyse diélectrique d’un échantillon d’EVA a été effectuée dans le four du DEA. Le système DEA est conçu pour les matériaux avec des temps de réticulation standard voir long (> 3 min).
Des rampes de température peuvent facilement être programmées avec des vitesses de chauffe jusqu’à 40°C/min. De plus, tous les capteurs jetables peuvent être utilisés dans le four pour permettre à l’appareil de couvrir une large gamme d’applications.
La mesure multifréquences (avec des fréquences entre 1 Hz et 10000 Hz) a été effectuée, et la viscosité ionique (Ω.cm) a été enregistrée. La viscosité ionique à 1 Hz est présentée sur le graphique.
La réaction de réticulation utilisant des peroxydes a été observée sous conditions isothermiques à 150°C.

L’augmentation de la viscosité ionique est corrélée à l’augmentation du degré de réticulation. Après 60 min, la viscosité ionique reste presque constante, indiquant que la réaction de réticulation est essentiellement finie.